Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

euler

  • L'hypothèse de Riemann

    Le Graal des mathématiciens

    Une hypothèse d’apparence anecdotique avancée par Bernhard Riemann il y a cent cinquante ans au sujet d’un problème classique, la répartition des nombres premiers, focalise l’intérêt des plus grands mathématiciens. David Hilbert en avait fait le huitième problème de sa célèbre liste. Au moins une dizaine de médailles Fields l’ont étudié… En 2005, il manque toujours le maillon qui permettra une démonstration plausible.

    L'article du HS n° 20 de " La Recherche" - 2005 : ICI

    « Jusqu’à ce jour, les mathématiciens ont en vain tenté de découvrir un ordre dans la suite des nombres premiers, et nous avons des raisons de croire que c’est un mystère que l’esprit ne pénétrera jamais. »

    Leonhard Euler

  • Quelques anecdotes sur la vie des mathématiciens

    a35c2372f3947718d371774d4c32f808.jpgIl existe sur le web bon nombre d'anecdotes, mais peu en français (voire pas du tout ?), et comme Boris Gourévitch est passionné par la vie des mathématiciens (serait-ce le fruit d'une frustration sous-jacente ?), il se propose de vous faire découvrir quelques-unes des histoires connues ou moins connues. Tout cela pour nous rappeler que ce sont bien des hommes eux aussi !

    Quelques extraits de la page consacrée à ce sujet sur le site "L'univers de Pi" : ICI

    Niels Abel passe son adolescence à la Kathedralskole de Christinia où il est régulièrement battu par son cruel professeur Bader. Ce dernier est renvoyé après avoir battu à mort un de ses élèves.

    Laurent Schwartz faillit rater son admission à l'Ecole normale supérieure. N'étant pas très à l'aise avec la pression de l'écrit, il termina dernier admissible au concours !

    Fourier étudie aussi beaucoup la propagation de la chaleur. Obsédé par elle, malade, il pense que la chaleur peut seule le sauver, surchauffe exagérément son logis et meurt d'un arrêt cardiaque !

  • L'univers numérique d'un prof de maths de lycée

    5499c5bbd85da24228ef2ef6d361a322.jpgLorsque j'allume mon ordinateur, j'ouvre Internet Explorer 7 et Opera. Sur le premier je consulte les flux RSS auxquels je me suis abonné, les pages de mes blogs, s'ouvrent ainsi qu'une page Netvibes personnelle que j'ai configuré pour répondre à mes besoins. J'ai créé sur cette page quelques onglets: Recherches, Sciences, Mathématiques, Enseignement, Perso, dans lesquels j'ai placé différents modules qui me permettent de suivre des flux ou d'afficher directement le résultat de recherches avec des mots clés que j'ai prédéfinis. J'utilise Opera car il n'affiche pas de fenêtres publicitaires sauvages, par contre quelques fonctionnalités disparaissent parfois sur ce navigateur. Dans ce cas je repasse sous Explorer.

    En ouvrant Internet Explorer, je consulte la météo locale de Météo France, ma page Netvibes s'affiche. Je consulte aussi les Actualités Mathématiques version WEB ou RSS et la présence de commentaires sur mon blog.


    Sur mon bureau j'ai placé l'icône de OpenOffice additionné de la fabuleuse Barre Dmath, ce qui permet de produire des documents mathématiques propres et de les exporter au format PDF, lus par Acrobat reader, de façon rapide. J'ai placé aussi l'icône de Geogebra.


    En ce qui concerne ma présence en ligne, mon blog initial s'est transformé petit à petit en " Inclassables Mathématiques", Cela m'a donné l'idée de réaliser un cahier de textes en ligne, mon blog professionnel. Je crois en avoir trouvé aujourd'hui la version stable. J'utilise le site Euler pour la gestion quotidienne de mon cahier de textes car il permet d'éditer très facilement du texte mathématiques, ce que ne permet aucun autre site ( à ma connaissance ). J'ai donc créé pour chaque classe un élève virtuel dont les codes sont à disposition sur mon blog professionnel afin que chaque élève ou une autre personne puisse le consulter. L'inconvénient d'Euler est de ne pas pouvoir insérer de fichiers et d'hyperliens et d'être obligé de taper des codes pour accéder aux notes du cahier de texte. J'ai donc placé les fichiers Excel et PDF sur mon blog professionnel. Cette situation semble assez avantageuse pour tous, puisque le blog professionnel devient un outil efficace et n'est pas " surchargé" des mises à jour quotidiennes du cahier de texte. Ainsi un élève ou toute personne le consultant ne se verra pas noyé dans une multitude de notes qui ne le concerne pas. Ce blog me permet aussi de faire travailler un groupe d'élèves sur le même fichier qu'ils téléchargent au lycée sur leur compte.

    Je possède aussi un blog sur LeWebPédagogique, je n'ai pas encore bien trouvé l'usage que je pourrai lui donner ( mais cela va certainement venir ).

    Pour revenir aux "Inclassables Mathématiques", ce blog n'est pas arrivé à maturité tout de suite, il a fallu que je comprenne les fonctionnalités du Web 2.0, ce qui demande un certain temps et l'orientation que j'allais lui donner. C'est maintenant très clair. Il permet de mettre en lien les mathématiques avec d'autres domaines : les arts, l'histoire, le monde numérique, les sciences de la nature, l'actualité, l'enseignement, etc. Je ne publie que les sites, livres, adresses et fichiers que j'ai parcourus. Cela me permet de garantir la qualité de ce que j'édite. Je ne suis cependant pas spécialiste de chaque domaine et me fie la plupart du temps, pour la qualité des liens proposés, à la " carte de visite " de l'auteur. Et je ne cacherai pas que je suis très souvent surpris de la richesse de ce que je trouve.

    Pour ne pas publier trop de notes ( j'en publie parfois trop ), j'ai déporté les adresses de quelques articles sur Del.Icio.us. Ils sont étiquetés avec des Tags, chacun pouvant suivre le flux que je propose au fur et à mesure de mes recherches. J'ai placé aussi des adresses de sites sur Bookmarks.

    Un profil et une page Ziki permettent de me retrouver facilement avec mon nom sur Google et de connaître toutes les informations que j'ai publiées. Il existe aussi un flux RSS sur cette page et la possibilité de s'y abonner ( Blog professionnel, flux del.icio.us et les Inclassables ensemble ! ). Ce profil est le centre de gravité de ma présence en ligne. Par contre pour les élèves, il s'agit du blog professionnel.

    Cette situation semble cohérente et est à étudier tout au cours de cette année scolaire.

    Cette configuration m'a demandé un énorme travail, depuis maintenant deux ans, même si maintenant elle parait assez " simple ", les Inclassables contiennent aujourd'hui environ 1000 notes et 3000 liens. Les essais infructueux pour constituer un cahier de textes ont été nombreux. J'ai testé de nombreux services pour agrémenter les Inclassables, nombre d'entre eux ont été abandonnés.

    Par le travail que je viens d'exposer, j'ai tenté de rendre compatibles les deux profils d'enseignant et de blogueur, et d'avoir une présence en ligne propre et cohérente . Je suis tout à fait disposé à recevoir des critiques ou des avis, tant  sur la présentation de ce blog, que sur le contenu de ce que je propose.

  • Zoom sur Euler, un site pour apprendre et enseigner les mathématiques.

    46e188879c763e6209213e3ea67e1bb1.jpg Pour moderniser l'enseignement des mathématiques, l'académie de Versailles se dote de ressources faciles d'accès, donnant la possibilité aux professeurs et aux élèves de créer des scénarios pédagogiques bien construits et des situations d'apprentissage riches. Les genres sont variés (compléments de cours, exercices, QCM, situations d'exposition, situations d'apprentissage). Le langage est celui de la communauté mathématique, les questions et les réponses sont rédigées en français.

    Auparavant quelques installations préalables sont nécessaires sur votre ordinateur pour utiliser la totalité des fonctionnalités du site. C'est clairement expliqué ICI, en fait il faut simplement télécharger MathPlayer et Java si vous utilisez la base sous Internet Explorer.

    Après cela vous pourrez choisir parmi plus de 1700 ressources différentes couvrant tous les niveaux de collège et de lycée, ICI.

    Les pages interactives visent à susciter, accompagner, enrichir ou faciliter le travail des professeurs et des élèves. Chaque utilisateur doit cerner son sujet, le type de ressource qu'il recherche, les problèmes qu'il entend résoudre ou faire résoudre. Les menus déroulants l'aident dans cette recherche, mais le tri est assez grossier : on sait, depuis Léonard Euler, que les mathématiques sont une. Les utilisateurs élèves sont donc invités à naviguer un peu, et les professeurs à choisir les éléments de scénarios utiles à leur enseignement.

    Vous trouverez au choix des générateurs d'exercices permettant d'éditer automatiquement des séries de 5 à 20 exercices avec corrigés en format PDF, des cours, des exercices guidés, des exercices d'apprentissage, des QCM et des séquences pédagogiques.

    Les thèmes sont très variés, cela va d'un exercice guidé de 6ème sur la divisibilité d'un nombre par deux à la possibilité de regarder des anaglyphes représentant des fonctions à 2 variables pour la spécialité Maths de première ou de Terminale ES.

    Cette base peut ête consultée  en classe, an aide individualisée, par les professeurs ou en autonomie par les élèves  après une mise en contact par le proffesseur.

    Le professeur peut aussi posséder un espace personnel et construire des classes, un cahier de textes, donner du travail ciblé.