Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour les collégiens - Page 5

  • Concours Théâtre et Maths : Le-Maths, pour apprendre les maths autrement

    18203_304176663032721_1608579991_n.jpgApprendre les mathématiques à travers de nouveaux moyens de communication.

    Beaucoup d'élèves et  de parents considèrent les mathématiques comme une matière difficile et ennuyeuse, abstraite et inabordable.

    Plutôt qu'étudier les mathématiques, les élèves préfèrent passer leur temps libre à regarder la télévision, jouer sur leur mobile ou leur ordinateur à des jeux électroniques,  échanger des messages, des photographies, des vidéos...

    Un moyen d’ arriver à les intéresser est d'utiliser les mêmes outils (“armes“) que l' « ennemi ». Autrement dit, enseigner les mathématiques de façon moins traditionnelle par le biais de jeux comme le  théâtre ou des compétitions du type X-Factor ou autres.

    Ce projet  présente une approche complètement  différente et novatrice en invitant les élèves et les professeurs à appliquer de nouvelles méthodes de communication dans l'apprentissage des mathématiques, les rendant  ludiques et agréables, en apportant de nouvelles idées pour « jouer et apprendre ».

    Le-Math a pour objectifs:

    - Le développement de nouvelles méthodes pour l'enseignement des mathématiques et les apprentissages des élèves de 9 à 18 ans. Ces méthodes peuvent être mises en oeuvre dans tous les collèges et lycées.

    - Cela rendra l'apprentissage plus attrayant et agréable pour tous les élèves et renforcera leur créativité.

    -Les méthodes pourront également être utilisées pour d'autres matières du programme scolaire et pour d'autres classes d’âges.

    Les différents partenaires de ce projet viennent d’universités, d’écoles, d’associations de mathématiques, de fondations, d’écoles de théâtre et d’art et d’entreprises.

     

    Katell, enseignante de mathématiques dans le Finistère en section européenne, est la seule partenaire française du projet et profite de ce blog pour présenter ce projet ambitieux et entrer en contact avec tout enseignant intéressé.

    Le projet consiste à élaborer une méthode pour les professeurs de mathématiques de l' école primaire au  lycée afin de les aider à intégrer dans leur enseignement le théâtre ou des activités de communication . 

    Un livret à cet effet est en préparation et sera traduit en 9 langues. 

    De plus, nous organisons  dans les prochains mois plusieurs compétitions à l'échelle Européenne . Il s'agit:

     *d'un concours d'écriture de scripts pour pièces de théâtre  à thème mathématique : les inscriptions sont ouvertes:  http://www.le-math.eu/index.php?id=313

     *d'une compétition de pièces de théâtre jouées par des élèves 

    *d' une compétition de présentation d'un thème mathématique par un élève  devant un public dans le style "X-factor"

    Le premier concours s'adresse à des adultes: enseignants ou non, les deux autres compétitions feront concourir les élèves. 

    La langue parlée devra être l'anglais. Pour les concours de scripts, la langue maternelle peut être utilisée mais la traduction en anglais devra l'accompagner.

     Je suis persuadée que ce projet peut intéresser beaucoup d'enseignants: professeurs de mathématiques en français, mais aussi en DNL, professeurs de français pour l'écriture de scripts ou tous les professeurs intéressés par l'interdisciplinarité. 

    Site du projet: http://www.le-math.eu/index.php?id=115

    Contact mail:

    Katell point treguer arobase orange point fr

    Katell point mevel arobase ac tiret rennes point fr

     

     

  • Les mathématiques dynamiques de Roland Dassonval

    Professeur en retraite, Roland Dassonval propose sur son site "Mathématiques dynamiques" de nombreuses animations flash et GeoGebra. la vidéo suivante nous en montre le fonctionnement et quelques exemples.

     Le site est très riche, d'excellente qualité et à consulter sans modération.

     

    Voci un exemple d'animation: Sections planes de cube

     http://rdassonval.free.fr/flash/interplancube00.swf

  • Le musée des maths (Momath) en vidéo

    Source: Math Munch

    Voir aussi ICI

  • Les stratégies d'apprentissage et la motivation au centre de la réussite en mathématiques

    Une étude menée par Kou Murayama de l'université de Munich et Rudolf vom Hofe de l'université de Bielefeld réalisée sur un échantillon de 3530 élèves de collège suivis pendant 6 ans, intitulée "Predicting Long-Term Growth in Students Mathematics Achievement: The Unique Contributions of Motivation and Cognitive Strategies" est très instructive.

    Cette recherche montre comment la motivation (perception de contrôle, motivation intrinsèque, et motivation extrinsèque), les stratégies d'apprentissage ( stratégies profondes et de surface), ainsi que l'intelligence prédisent l'accroissement sur le long terme de la réussite des étudiants en mathématiques sur 5 ans. Les données sont issues de 6 vagues longitudinales ( Grades 5 à 10), moyenne d'âge 11,7 ans) utilisant un modèle exponentiel de croissance latente ( Exponential curve growth modeling) pour analyser la croissance de la réussite.

    Les résultats ont montré que le niveau initial de réussite était fortement lié à l'intelligence, qui avec la motivation et les stratégies d'apprentissage expliquent la variance additionnelle (dispersion des résultats). En outre, l'intelligence n'est pas corellée avec l'augmentation de la réussite tout au long des années, alors que la motivation et les stratégies d'apprentissage sont des prédicteurs de cette croissance. Ces découvertes mettent en lumière l'importance de la motivation et des stratégies d'apprentissage pour faciliter le développement des compétences mathématiques des adolescents.

    Plusieurs points sont à noter.

    Les stratégies d'apprentissage de surface (Exemple: Pour les problèmes de maths, je mémorise les étapes de la bonne solution) sont corrélées négativement alors que les stratégies d'apprentissage de profondeur (Exemple: quand je révise pour les examens, j'essaye de faire des liens avec d'autres parties des mathématiques) sont corrélées positivement  à la réussite sur le long terme. Il est possible que ces stratégies d'apprentissage de surface, adaptées à certaines tâches et au début de l'apprentissage, interfèrent négativement par la suite.

    La motivation extrinsèque ( Exemple: En maths je travaille pour avoir de bonnes notes) n'est en mesure que de prédire le niveau initial et non l'évolution  de la réussite alors que la motivation intrinsèque  (Exemple: Je fais beaucoup d'efforts en maths, parce que je suis interessé par le sujet) et la preception de contrôle (Exemple: Quand je fais des maths, plus j'essaye, plus je réussis) le font.

    Cependant, l'utilisation de stratégies d'apprentissage de profondeur et la présence d'une motivation intrinsèque sont sans rapport avec une réussite simultanée. Les élèves disposant d'une forte motivation intrinsèque sont moins concernés par la réussite aux examens que les autres. Bien qu'elle produise des effets positifs sur le long terme, elle n'est pas liée à la performance du moment. L'apprentissage en profondeur est quant à lui lié à une élaboration sémantique qui la place dans un processus lent d'apprentissage et qui peut être couteux si le temps est limité.

    L'intelligence n'a aucune corrélation avec l'accroissement de la réussite.

    L'étude a mis en évidence l'effet Matthieu (mécanisme selon lequel les plus favorisés tendent à accroître leur avantage sur les autres) et a montré qu'il était lié à la structure du système scolaire allemand ( Hauptschule, Realschule, Gymnasium).

     

  • La preuve du théorème de Pythagore de Garfield: Jolie et simple par KhanAcademy