Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kosmanek

  • Yvonne CHOQUET-BRUHAT, une grande dame de la science

    La recension par notre collègue François SAUVAGEOT , dans le n° 153 de la Gazette (juillet 2017) , du beau livre de l'académicienne Yvonne CHOQUET-BRUHAT  intitulé "Une mathématicienne dans cet étrange univers" (Odile JACOB, 2016)  n'est pas tout à fait optimale. Le ton est trop persifleur, les erreurs factuelles sont nombreuses, attestées par Yvonne. Alors, lecture en diagonale ? Machisme ? De plus, l'éditorial de ce n° 153 recense tous les articles de la Gazette sauf celui qui concerne Yvonne de sorte que seuls des noms masculins apparaissent dans ce texte de l'éditeur Boris ADAMCZEWSKI! Machisme encore ?

    Puis-je proposer quelques compléments?
    D'abord rappelons qu'Yvonne, fille du célèbre physicien Georges BRUHAT mort en déportation, a été sévrienne cacique,  première à l'agrégation de mathématiques, première à trouver des solutions pour certaines équations d'EINSTEIN dans le cadre de sa thèse,   première femme française à être élue à l'Académie des sciences (1979), Bref, une pionnière tous azimuts !

    Signalons une lacune dans la recension de SAUVAGEOT; il importait de souligner ce fait essentiel, époustouflant : Yvonne a côtoyé de près ou travaillé directement avec les plus éminents scientifiques du XX* siécle,  à commencer par le célébrissime Albert EINSTEIN, lors du séjour de la sévrienne à l'IAS de  Princeton, dans les années 50. Mais aussi, par ordre alphabétique, avec CARTAN (père et fils), CARTIER, CHARPAK, CHOQUET Gustave (son mari), CURIEN, DAMOUR, DARMOIS, DELSARTE, DERUELLE, DIEUDONNE, DIRAC, GERMAIN, KOSZUL, LERAY, LICHNEROWICZ, LIONS, MONTEL, MORSE, NASH, NEUMANN (von), OLEINIK, OPPENHEIMER, PAULI, PENROSE, RHAM (de), SCHWARTZ, SERRE, THOM, TONNELAT, WEIL, WEYL, WITT(de), UZAN, ...
    Mais quelle  savante brochette, même non exhaustive !
    Le livre d'Yvonne comporte, pour chacune des personnes précitées, des anecdotes pétillantes ou des détails précis sur sa collaboration scientifique; le paragraphe concernant EINSTEIN est particulièrement attractif ! Un tel historique de la science vivante du XX* siècle est vraiment très éclairant, particulièrement bienvenu !

    Toutes ces rencontres d' Yvonne avec d'illustres cerveaux ont  généré  de juteux fruits : sa production scientifique  comporte environ 300 (!) articles, 7 livres, des cours ou conférences sur toute la Planète. La longue liste  de ses pérégrinations scientifiques mérite aussi d'être détaillée:
    - les hauts lieux de la science mondiale: Bures sur Yvette (IHES), Cargèse ( Ecole internationale de physique), Harvard (MIT), Les Houches (Ecole d'été de physique théorique), Oberwolfach (Institut de recherches mathématiques), Princeton (IAS), ...  
    - les colloques et congrès internationaux: Battelle Rencontres, colloques GRG de relativité, colloques de Royaumont, conférences Emmy Noether, congrès Marcel Grossmann, Texas Symposia, ...
    - les cours et conférences universitaires:en France à Marseille, Reims, Paris, ...; en Europe: Bruxelles, Bucarest, Cambridge, Coimbra, Hambourg, Messine, Moscou, Rome,Turin, Varsovie,...; en Amérique du Nord : Berkeley, Boulder, Ithaca (Cornell), New York, Princeton...; en Amérique du Sud : Caracas, Cordoba, Rio de Janeiro,....; en Afrique: Cap Town, Cotonou, Johannesbourg, Lomé, Yaoundé,...; en Asie : Kyoto, Pékin, Séoul, Shanghaï, ...; en Océanie : Auckland, Canberra, Christchurch . 
    Une mention spéciale pour les îles paradisiaques où Yvonne ne s'est pas contentée de faire du tourisme: Capri, Corse, Crète, Elbe, Lesbos, Samos, ... Oui, même dans ces jardins d'Eden, on fait de la Science ! En tous ces lieux plaisamment décrits par Yvonne, les exposés portaient en général sur la relativité ,la spécificité d'Yvonne,  mais aussi sur les distributions, la théorie du degré, les fibrés et les connexions,... 
    Mais quelle érudition!
    Ce livre d'Yvonne est une perle, le précédent "Introduction to relativity, black holes and cosmology" (Oxford, 2015) l'était tout autant.

    Bravo à cette glorieuse globe-trotteuse , sa longévité biologique (94 ans) et scientifique ! 
    Yvonne CHOQUET-BRUHAT est une grande dame de la Science, nous serions heureux de pouvoir fêter son centenaire, en 2023 !

    KOSMANEK Edith Edwige
    Universitaire retraitée
    Membre SMF

  • "Une mathématicienne dans cet étrange univers" d'Yvonne CHOQUET-BRUHAT (éditions Odile JACOB, 2016)

    Que d'agréables surprises dans l'autobiographie de la première femme membre de l'Académie des Sciences française (depuis 1979) !

    - Yvonne, sévrienne, a été classée première à l'agrégation de maths
    - Yvonne a été invitée pour 2 ans, au célèbre IAS de Princeton au début des années 50 .
    Comme elle était spécialiste des équations de la relativité, elle a pu travailler sur place avec le génie de la physique,
    Albert EINSTEIN en personne, dans son bureau de fameux "Fuld Hall", peu de temps avant sa disparition
    - Yvonne a publié près de ...300 articles scientifiques (oui, trois cents) , écrit ou co-écrit 7 livres !
    - Yvonne a participé à d'innombrables congrès scientifiques sur toute la Planète et a dirigé de nombreuses thèses
    - Yvonne, à 93 ans, continue à fréquenter l'IHES de Bures sur Yvette, l'équivalent français de l'IAS princetonien:
    elle y partage son bureau avec Pierre Cartier, un matheux normalien de renom (accessoirement membre de mon jury de thèse de 3*cycle)
    - ...
    et comme si cela ne suffisait pas, Yvonne est mère de 3 enfants et l'épouse d'un autre académicien, le normalien Gustave CHOQUET (décédé en 2006)
    lequel m'a fait l'honneur de me fournir une lettre de recommandation pour un poste de maître de conférences ( cf http)

    Bravo et merci, Yvonne, nous espérons que  des "femmes-phares" comme vous surgiront, de plus en plus nombreuses, sur toute  notre superbe Planète bleue ! 

    KOSMANEK  Edith, universitaire retraitée

    http://kosmosya.xooit.fr/t224-Publications-scientifiques-d-Edith-KOSMANEK.htm

     
     

  • Les coulisses de la création de Karol BEFFA et Cédric VILLANI Editions PRIVAT (2015)

     

    Ce livre se présente sous forme de dialogue entre les  auteurs, tous deux normaliens agrégés.
    L'agrégation de musique pour BEFFA, celle de mathématique pour VILLANI.
    Ils commencent par rappeler l'existence d'un "père fondateur commun"  pour la musique et la mathématique: PYTHAGORE !
    En effet, l'idée suivant laquelle la gamme musicale est un problème de mathématique (rapports de fréquences) remonte bien à lui.
    Puis vient le surprenante révélation d'un matheux à carrière fulgurante couronnée par la médaille FIELDS à 37 ans.

    Lire la suite

  • Le CODE SECRET de l'UNIVERS d'Igor et Grichka BOGDANOV

    Aux éditions Albin Michel

     

    Ce livre est un hymne ardent en l'honneur des nombres premiers et de la célèbre fonction Zeta d' EULER-RIEMANN :
    une composante essentielle du "code secret de l'Univers" selon les frères BOGDANOV.


    Lire la suite

  • "La ruée vers l'intelligence" Livre de Stéphane MARCHAND (FAYARD 2012)

    "La ruée vers l'intelligence"
    Livre de Stéphane MARCHAND, polytechnicien (FAYARD 2012)

    Ce livre brosse un tableau quasi-exhaustif de l'état actuel de la recherche scientifique de pointe, au niveau planétaire.
    Avec une préférence pour les fameux NaBIC, privilégiés au XXI* siécle
    - Nanotechnologies
    - Biotechnologies
    - Infotechnologies
    - Cognitologies (sciences du cerveau)

    Les mathématiques font l'objet de 3 chapitres spécifiques éloquents :
    - La revanche des maths
    - Le fabuleux destin de NGO (médaillé FIELDS)
    - Maths et finances : l'intelligence dévoyée


    Citation:   
    "Aujourd'hui, la grande bataille de l'intelligence est une bataille de matheux.
    L'enjeu est la sécurisation des données et la cybersécurité.
    Pour gagner cette bataille, il faut recruter les meilleurs informaticiens
    mais surtout les meilleurs mathématiciens"   


    Bien d'autres domaines sont traités:
    -  aéronautique : définir le bon dessin d'une aile d'avion et la meilleure façon de l'accrocher au fuselage
        (avec ordinateurs CRAY)
    -  traitement des myopathies, des cancers (décryptage du génôme)
    -  reconnaissance automatique de  la parole (chaînes de Markov)
    - ...

    Les matheux "perdent leur temps" à inventer des instruments "inutiles" lesquels s'avèrent, tôt ou tard, indispensables.
    Ils sont les seuls à pouvoir exprimer des "sauts conceptuels" à défaut de les réaliser.
    Ils font un retour en force ; par exemple, la NSF a décidé  dès 2009, de multiplier par 5 le budget alloué aux maths.

    Quand Marchand parle de NGO, il frôle le lyrisme:
    Citation
    " Quand NGO comprend qu'il tient enfin une démonstration irréfutable du "lemme fondamental"
    (programme Langlands) il sent descendre en lui cette paix ineffable de la pureté mathématique" 
      

    Mais tout n'est pas rose en maths, surtout en matière de finances ; voici un sévère acte d'accusation:

    Citation:   
    " Les maths, par la complexité et les lacunes de leurs formules d'évaluation du risque sont largement responsables de la crise financière qui a secoué le monde (2008)
    Les grands pays matheux, la France au premier rang, font partie des coupables car ils ont offert leur caution scientifique à des règles du jeu pathogènes.
    Les ingénieurs financiers, formés à la française, ont contribué à pousser vers l'abîme la finance américaine, puis par contagion, la finance mondiale "

    Pour équilibrer son propos, Marchand fait bien de citer Mme EL KAROUI ,
    spécialiste des "maths fi" ,  de renommée mondiale :

    Citation:   
    "Les maths sont une simple aide à la décision, comme un ordinateur.
    Observez bien la sociologie des banques, vous verrez que ce ne sont pas les matheux qui décident.
    Nous avions tous averti que le risque lié aux "dérivés de crédit" augmentait de manière non-linéaire
    en fonction de la quantité d'opérations. Mais qui nous a écoutés ?
    Face à la cupidité, ce qui manque le plus, ce ne sont pas les modèles, c'est le pragmatisme et le bon sens"   


    La "ruée vers l'intelligence" est aussi une forme de "ruée vers l'or", pas seulement pour les "matheux fi"

    Marchand conclut :
    Citation:   
    "Les maths peuvent, doivent et vont effectivement changer le monde
    ".   

    Espérons que ce changement sera bénéfique à toute   l'humanité  !

    Edith Kosmanek