Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kosmanek

  • "Une mathématicienne dans cet étrange univers" d'Yvonne CHOQUET-BRUHAT (éditions Odile JACOB, 2016)

    Que d'agréables surprises dans l'autobiographie de la première femme membre de l'Académie des Sciences française (depuis 1979) !

    - Yvonne, sévrienne, a été classée première à l'agrégation de maths
    - Yvonne a été invitée pour 2 ans, au célèbre IAS de Princeton au début des années 50 .
    Comme elle était spécialiste des équations de la relativité, elle a pu travailler sur place avec le génie de la physique,
    Albert EINSTEIN en personne, dans son bureau de fameux "Fuld Hall", peu de temps avant sa disparition
    - Yvonne a publié près de ...300 articles scientifiques (oui, trois cents) , écrit ou co-écrit 7 livres !
    - Yvonne a participé à d'innombrables congrès scientifiques sur toute la Planète et a dirigé de nombreuses thèses
    - Yvonne, à 93 ans, continue à fréquenter l'IHES de Bures sur Yvette, l'équivalent français de l'IAS princetonien:
    elle y partage son bureau avec Pierre Cartier, un matheux normalien de renom (accessoirement membre de mon jury de thèse de 3*cycle)
    - ...
    et comme si cela ne suffisait pas, Yvonne est mère de 3 enfants et l'épouse d'un autre académicien, le normalien Gustave CHOQUET (décédé en 2006)
    lequel m'a fait l'honneur de me fournir une lettre de recommandation pour un poste de maître de conférences ( cf http)

    Bravo et merci, Yvonne, nous espérons que  des "femmes-phares" comme vous surgiront, de plus en plus nombreuses, sur toute  notre superbe Planète bleue ! 

    KOSMANEK  Edith, universitaire retraitée

    http://kosmosya.xooit.fr/t224-Publications-scientifiques-d-Edith-KOSMANEK.htm

     
     

  • Les coulisses de la création de Karol BEFFA et Cédric VILLANI Editions PRIVAT (2015)

     

    Ce livre se présente sous forme de dialogue entre les  auteurs, tous deux normaliens agrégés.
    L'agrégation de musique pour BEFFA, celle de mathématique pour VILLANI.
    Ils commencent par rappeler l'existence d'un "père fondateur commun"  pour la musique et la mathématique: PYTHAGORE !
    En effet, l'idée suivant laquelle la gamme musicale est un problème de mathématique (rapports de fréquences) remonte bien à lui.
    Puis vient le surprenante révélation d'un matheux à carrière fulgurante couronnée par la médaille FIELDS à 37 ans.

    Lire la suite

  • Le CODE SECRET de l'UNIVERS d'Igor et Grichka BOGDANOV

    Aux éditions Albin Michel

     

    Ce livre est un hymne ardent en l'honneur des nombres premiers et de la célèbre fonction Zeta d' EULER-RIEMANN :
    une composante essentielle du "code secret de l'Univers" selon les frères BOGDANOV.


    Lire la suite

  • "La ruée vers l'intelligence" Livre de Stéphane MARCHAND (FAYARD 2012)

    "La ruée vers l'intelligence"
    Livre de Stéphane MARCHAND, polytechnicien (FAYARD 2012)

    Ce livre brosse un tableau quasi-exhaustif de l'état actuel de la recherche scientifique de pointe, au niveau planétaire.
    Avec une préférence pour les fameux NaBIC, privilégiés au XXI* siécle
    - Nanotechnologies
    - Biotechnologies
    - Infotechnologies
    - Cognitologies (sciences du cerveau)

    Les mathématiques font l'objet de 3 chapitres spécifiques éloquents :
    - La revanche des maths
    - Le fabuleux destin de NGO (médaillé FIELDS)
    - Maths et finances : l'intelligence dévoyée


    Citation:   
    "Aujourd'hui, la grande bataille de l'intelligence est une bataille de matheux.
    L'enjeu est la sécurisation des données et la cybersécurité.
    Pour gagner cette bataille, il faut recruter les meilleurs informaticiens
    mais surtout les meilleurs mathématiciens"   


    Bien d'autres domaines sont traités:
    -  aéronautique : définir le bon dessin d'une aile d'avion et la meilleure façon de l'accrocher au fuselage
        (avec ordinateurs CRAY)
    -  traitement des myopathies, des cancers (décryptage du génôme)
    -  reconnaissance automatique de  la parole (chaînes de Markov)
    - ...

    Les matheux "perdent leur temps" à inventer des instruments "inutiles" lesquels s'avèrent, tôt ou tard, indispensables.
    Ils sont les seuls à pouvoir exprimer des "sauts conceptuels" à défaut de les réaliser.
    Ils font un retour en force ; par exemple, la NSF a décidé  dès 2009, de multiplier par 5 le budget alloué aux maths.

    Quand Marchand parle de NGO, il frôle le lyrisme:
    Citation
    " Quand NGO comprend qu'il tient enfin une démonstration irréfutable du "lemme fondamental"
    (programme Langlands) il sent descendre en lui cette paix ineffable de la pureté mathématique" 
      

    Mais tout n'est pas rose en maths, surtout en matière de finances ; voici un sévère acte d'accusation:

    Citation:   
    " Les maths, par la complexité et les lacunes de leurs formules d'évaluation du risque sont largement responsables de la crise financière qui a secoué le monde (2008)
    Les grands pays matheux, la France au premier rang, font partie des coupables car ils ont offert leur caution scientifique à des règles du jeu pathogènes.
    Les ingénieurs financiers, formés à la française, ont contribué à pousser vers l'abîme la finance américaine, puis par contagion, la finance mondiale "

    Pour équilibrer son propos, Marchand fait bien de citer Mme EL KAROUI ,
    spécialiste des "maths fi" ,  de renommée mondiale :

    Citation:   
    "Les maths sont une simple aide à la décision, comme un ordinateur.
    Observez bien la sociologie des banques, vous verrez que ce ne sont pas les matheux qui décident.
    Nous avions tous averti que le risque lié aux "dérivés de crédit" augmentait de manière non-linéaire
    en fonction de la quantité d'opérations. Mais qui nous a écoutés ?
    Face à la cupidité, ce qui manque le plus, ce ne sont pas les modèles, c'est le pragmatisme et le bon sens"   


    La "ruée vers l'intelligence" est aussi une forme de "ruée vers l'or", pas seulement pour les "matheux fi"

    Marchand conclut :
    Citation:   
    "Les maths peuvent, doivent et vont effectivement changer le monde
    ".   

    Espérons que ce changement sera bénéfique à toute   l'humanité  !

    Edith Kosmanek

  • Collection "Grandes Idées de la Science"

    Connaissez-vous la collection "Grandes Idées de la Science ?"
    Elle est parrainée par le quotidien "Le Monde" et par le physicien Etienne KLEIN.
    Elle comporte 40 volumes , chacun consacré à un seul scientifique de génie, la liste est ici :

    http://www.lemonde.fr/grandes-idees-de-la-science/

    http://www.collection-science-lemonde.fr/ouvrages/


    Les amateurs de "science incarnée" seront comblés, les anecdotes sont savoureuses.
    KLEIN précise dans sa présentation:
    il n'est pas question exclusivement des découvertes scientifiques de ces génies  mais aussi:
    - de leur boussole intérieure
    - de leurs tourments métaphysiques
    - de leur trajectoire existentielle
    Finalement : une poétique fascinante de la science en train de se construire ...

    Détails pratiques:
    - Réimpression actuelle, reliure cartonnée en blanc (la précédente était tristement noire)
    - Vente en kiosque principalement, un numéro par semaine au prix de 9.99 euros (150 pages environ)
    On trouve des occasions sur PriceMinister à moitié prix.
    - pour la semaine du 15 au 22 février, c'est GöDEL  (n° 22) qui est à l'honneur, avec son théorème d'incomplétude.
    Le n° 23 sera dédié à PYTHAGORE qu'on ne présente plus.

     GöDEL ce  logicien austro-tchèque travaillait aussi avec le logicien anglais Bertrand RUSSELL.
    Une anecdote au sujet de ce dernier (page 105) :
    " Un jour, alors qu'il donne une conférence ouverte au grand public, RUSSELL explique ceci:
    si un ensemble d'axiomes est inconsistant, alors toute affirmation est démontrable à partir de celui-ci.
    RUSSELL fait ainsi référence à la version sémantique du fait suivant :
    tout énoncé peut être démontré à partir d'une prémisse fausse.
    L'auditoire met immédiatement RUSSELL au défi de démontrer  que Mr SMITH, présent dans la salle, est le PAPE, 
    à partir de la prémisse fausse :  0 = 1  !
    RUSSELL raisonne alors ainsi:  0 = 1 implique  1 = 2 ; considérons alors l'ensemble à 2 éléments constitué par Smith et le pape.
    Comme 1 = 2, l'ensemble se compose en réalité d'un unique élément
    donc Smith et le pape sont la même personne ...

    Très futé, non ?
    Bonne lecture !

    KOSMANEK  Edith
    Universitaire retraitée

    http://kosmosya.xooit.fr/t224-Publications-scientifiques-d-Edith-KOSMANEK.htm

    http://lapantheone.fr/kosmanek-edith-edwige/