Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vidéos

  • Humour, maths et mémoire. Maths Le Délire - Clément Bonpoil

    785446795.png

    Le lien sur YouTube:  https://www.youtube.com/watch?v=HyiPxD-8TNk&t=33s

     

    Lire la suite

  • Les vidéos mathématiques d'Oxford

    Si vous êtes passionés de mathématiques et de leur histoire, un conseil: rendez-vous sur le compte YouTube Oxford Mathematics

    Vous trouverez par exemple au menu, les tablettes babyloniennes (et leurs erreurs), Escher artiste et mathématicien, l'histoire des mathématiques en 300 timbres, la naissance d'une idée ou les mathématiques de la croissance des tumeurs.

    Bon voyage. 

     

  • Les trois gagnants 2016 de "Ma thèse en 180 secondes"

     

     

     

    Le rappel de la présentation de Perrine Berment en mathématiques:

     

  • L'algorithme de Doraki pour multiplier deux nombres de façon originale

    Anthony Canu nous présente en vidéo l'algorithme très original de Doraki pour multiplier deux nombres. J'ai réussi à le faire tourner... donc vous n'aurez aucun problème à le faire.

    J'ai commencé par 23x52 qui est très simple et j'ai ensuite testé avec 32x52. Le 32 se transforme en 4-8. 

     

     

    Cette vidéo vous présente une méthode particulière permettant de multiplier des grands nombres sans utiliser les tables de multiplication. Cette vidéo est un prolongement de la vidéo précédente 
    Elle permet de multiplier des entiers plus gros grâce à l'algorithme de Doraki.

    Cet algorithme est une réponse simple à un problème mathématique compliqué :
    Réécrire un entier N comme une somme de termes de la forme ϵ×k×10^j où ϵ∈{−1,1}, k∈{1,2,4,8} et j∈N et pour laquelle le nombre de tels termes est minimal.
    Cet algorithme a été créé le 10.03.16 par Doraki à l'issue d'une discussion sur le forum Maths Forum :
    http://www.maths-forum.com/superieur/...

    L' algorithme peut se présenter ainsi :
    ***************************************
    Prendre un par un les chiffres de la multiplicande de la droite vers la gauche en commençant par le chiffre situé le plus à droite :

    Si le chiffre est un 0,un 1 ou un 4, il reste inchangé et vous passez au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 2, vous regardez la parité du chiffre suivant : s'il est pair alors le chiffre 2 reste inchangé, si le chiffre suivant est impair alors le chiffre 2 devient (-8) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 3, vous regardez la parité du chiffre suivant : s'il est pair alors le chiffre 3 reste inchangé, si le chiffre suivant est impair alors le chiffre 3 devient (-7) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 5, vous regardez la parité du chiffre suivant : s'il est pair alors le chiffre 5 reste inchangé, si le chiffre suivant est impair alors le chiffre 5 devient (-5) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 6 alors il deviendra (-4) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 7, vous regardez la parité du chiffre suivant : s'il est pair alors le chiffre 7 reste inchangé, si le chiffre suivant est impair alors le chiffre 7 devient (-3) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 8, vous regardez la parité du chiffre suivant : s'il est pair alors le chiffre 8 reste inchangé, si le chiffre suivant est impair alors le chiffre 8 devient (-2) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    Si le chiffre est un 9 alors il deviendra (-1) et on ajoutera alors une retenue de 1 au chiffre suivant.

    En résumé :
    ************
    0,1 ou 4 restent inchangés

    6 devient (-4) et 9 devient (-1) toujours

    2 devient (-8) et 8 devient (-2) et 3 devient (-7) et 7 devient (-3) et 5 devient (-5) si le chiffre suivant est impair sinon restent inchangés

    Quand on transforme un chiffre en négatif, on oublie pas d'ajouter une retenue de 1 au chiffre suivant !

     

    Lire la suite