Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

france culture - Page 2

  • B. Hauchecorne, S. Baruk et B. Rittaud sur France Culture

    La marche des sciences, la toute nouvelle émission scientifique sur France Culture, est diffusée chaque jeudi entre 14 heures et 15 heures. La productrice, Aurélie Luneau, avait choisi d'honorer la Reine des sciences puisque la première, le 3 septembre dernier, avait pour thème " Histoire des mathématiques et diffusion des savoirs  ".

    Avec comme fil conducteur les équations polynomiales, Stella Baruk et Bertrand Hauchecorne ont échangé sur le rôle des mathématiques à différentes époques. A travers l'évocation de mathématiciens de différentes époques comme Diophante, Al Khwarizmi, Tartaglia Cardan, Abel et Galois, ce fut l'occasion d'aborder la place des mathématiques au cours de l'histoire.

    Benoît Rittaud, chargé de présenter l'actualité mathématique a expliqué le rôle du mathématicien à notre époque ; il a montré que certaines recherches sont interdisciplinaires et a pris comme exemple un travail sur l'entropie dans la langue espagnole.

     

    photo.jpg


    De gauche à droite
    : Aurélie Luneau, Bertrand Hauchecorne, Stella Baruk et Benoit Ritaud.


    Le podcast et l'écoute de l'émission sont possibles, en se rendant directement sur le site de La Marche des Sciences.

    Bonne écoute.

  • Les 80 ans d'Alexander Grothendieck

    Alexandre Grothendieck a été un mathématicien atypique. Il a consigné son récit personnel dans un ouvrage fleuve de 1000 pages " Récoltes et Semailles " dans lequel, entre autres,  il règle ses comptes avec la communauté mathématique et les mathématiciens qui furent ses disciples, ou bien il parle de méditation et d'écriture.
    L'émission "Autour d'Alexandre Grothendieck" sur France Culture de Stéphane Deligeorges avec Denis Guedj, Michel Demazure et Laurent Lafforgue.

     

     

     

     

    Cliquer droit sur le lecteur puis lecture.
    Pour compléter :

    La lettre de refus du Prix Crafoord  (.doc ) : ICI
    Comment je suis devenu militant ? (.doc)  ICI
    Une entrevue avec Jean Giraud ( pdf ) : ICI
    Penser avec Grothendieck  ( quelques extraits de Récoltes et Semailles ) : ICI
  • La marche aléatoire du soldat Doblin – Parcours d’un combattant

    Lors de la capitulation de 1940, un fantassin français se donna la mort dans le village vosgien d’Housseras. Quatre ans après, il fut identifié comme « soldat DOBLIN, Vincent ». Mais sa véritable identité, sa vie et son histoire ne seront découvertes que bien plus tard : il s’agissait du mathématicien Wolfgang Döblin – né à Berlin en 1915, l’un des fils de l’écrivain et médecin allemand Alfred Döblin qui, d’origine juive et antinazi, avait dû fuir l'Allemagne avec sa famille en 1933. Naturalisé comme ses parents et deux de ses frères en 1936, Wolfgang « francise » son nom. Désormais, il s’appellera souvent ‘Vincent Doblin’ ; en tant que scientifique, il continuera de signer « Wolfgang Doeblin ».
    Pendant son service militaire et dans les conditions extrêmes de la « drôle de guerre », il poursuivra ses recherches sur les « mouvements aléatoires » dans le domaine de la théorie des probabilités. Ses derniers manuscrits (« Sur l’équation de Kolmogoroff »), parvenus comme « pli cacheté » à l’Académie des sciences de Paris en février 1940, quatre mois avant sa mort à l’âge de vingt-cinq ans, ne pourront être étudiés qu’en l’an 2000. Ses travaux aujourd’hui redécouverts, très en avance sur leur temps, placent Wolfgang Doeblin parmi les grands innovateurs du calcul probabiliste moderne, ces « mathématiques du hasard » qui, de nos jours, connaissent de multiples applications, en particulier - mais non exclusivement - en mathématiques financières.

    L'émission de France Culture que l'on peut écouter pendant un mois

    L'affaire Doeblin PDF de Jean-Pierre Kahane

    Vincent Doeblin PDF

  • L'ordre s'oppose au chaos

    « L’ordre est ce qui fait sens, c’est le placement des lettres constituant un mot que je peux comprendre, mot participant lui-même à une phrase que je peux comprendre. Il n’y a pas d’ordre en soi s’opposant à un désordre en soi. Tout est en ordre, même en ordre inhabituel, tant que cet ordre est utile, habituel, raisonné, pour quelqu’un. Le chaos est un ordre inhabituel pour moi, il n’y a pas de fouillis essentiel.
    Pourtant, d’après les scientifiques, certaines choses seraient composées de plus de hasard, de plus de chaos que d’autres (aussi absurde que cela puisse sembler !), les liquides seraient plus hasardeux que les solides par exemple, parce que les mouvements des particules d’un liquide sont plus imprévisibles, plus chaotiques, que celles d’un solide. »

    Emission de France Culture " Les évidences universelles " : Invité David Ruelle : ICI

  • L'innovation dans les moteurs de recherche, médiateurs et agrégateurs du Web

    « 47 millions de documents trouvés, recherche réalisée en 0,6 seconde... ».
    Avec des performances considérées comme encore inimaginables il y a
    quelques années, les moteurs de recherche sont au coeur de la révolution du Web et de ses business models les plus performants. Pour autant, la révolution n'est pas terminée avec l'arrivée de moteurs, médiateurs et agrégateurs encore plus performants traitant non seulement les mots, mas aussi les images, les sons, la 3D. Un regard sur les moteurs de recherches du futur.

    Avec Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation Internet Nouvelle Génération et Stéphane Gilles, directeur R&D de LTU Technologies.

    L'émission des Mardis de l'Innovation - France Culture :
    ICI