Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Les mathemartistes et le Mathematikum

    Les modalités du concours étaient libellées ainsi :

    "les élèves sont invités à faire découvrir une oeuvre artistique (d'un peintre, sculpteur, architecte, chorégraphe germanophone) ou encore une réalisation personnelle qui illustre une loi ou un principe mathématique. Les réalisations ne doivent pas mesurer plus d'1m x 1m. Il pourra s'agir d'une maquette, d'une affiche, d'une exposition photographique, d'une création musicale et littéraire, d'une chorégraphie ou d'un happening. Les productions seront individuelles ou collectives et pourront être réalisées en interdisciplinarité. (allemand, maths, arts plastiques...)."

    Les auteurs devaient ensuite présenter et expliquer en allemand avec des mots simples le principe mathématique qu'ils avaient choisi d'illustrer.


    LES MATHEMARTISTES ET LE MATHEMATIKUM

     

    vlcsnap-2010-03-18-21h36m19s44.png

     

     

    vlcsnap-2010-03-18-21h42m11s232.png

    vlcsnap-2010-03-18-21h58m55s30.png

  • Deux podcasts mathématiques sur France Culture

    Conférence à la BNF: un texte, un mathématicien: Espaces courbes, de Gauss à Perelman en passant par Einstein

    Avec Jean-Pierre Bourguignon, directeur de recherche au CNRS, directeur de l’Institut des hautes études scientifiques.

     

    Ecoutez ICI


    Le matheux et l'ethnologue - Continent Sciences


    Voici ce qu'écrit le grand mathématicien André Weil : « Je fis la connaissance de Lévi-Strauss à New York pendant la guerre ; nous devînmes amis. Il avait séjourné au Brésil et avait conservé, avec ses anciens collègues de la Faculté de Philosophie de São Paulo, d'excellentes relations dont il me fit profiter ; ma nomination à cette Faculté fut entièrement son œuvre . A New York, il s'était lancé dans un vaste travail de sociologie théorique qui devint sa thèse de doctorat (aujourd'hui célèbre) sur les structures élémentaires de la parenté. Un jour, dans l'étude d'un certain type de mariage, il se heurta à des difficultés inattendues et pensa qu'un mathématicien pourrait lui venir en aide. »
    C'est ce thème que retient le mathématicien Michel Broué , pour sa conférence intitulée « Des lois du mariage à Bourbaki », celui de la question d'un spécialiste d'éthnologie adressée à un mathématicien. Et des suites qui en furent données.

    Michel Broué.  mathématicien, Professeur à l'Université Paris Diderot

    Martin Andler.  Professeur des universités

     

    Ecoutez ICI