Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres et lettres - Page 4

  • Accidents de route

    Signalétique inachevée de notre humanité balbutiante
    Tu danses autour de la honte inavouée de tes désirs absurdes
    La lampe aujourd’hui s’est étreinte sous le péché, la nuée ardente
    Pales peaux rougies, qui tournent, qui tournent, au rythme kurde

    Trajectoire insalubre dans la jungle mortifère des animaux blessés
    Le rouge argent des blasons embrasés tient fort à l’amarante
    Coule le sang, comme toujours, au flot des étendards dressés
    En posture les impuissants se figent. Dignité de leur rente

    Horreur locale d’un immonde fatras de corps devenus emmêlés
    Aussi devenu rare, l’air de la vie se putréfia dans l’ouragan mortel
    Des fantômes glacials aux serres acérées par les peuples écervelés
    Les amas de cris résonnent encore du fond de l’antre de Babel

    La belle amarante sous la roue ne fut pas toute écrasée
    Du phénix et de l’hydre, lancés au galop contre Sol Invictus
    Les chaos combats n’ont pas fini d’être à cette vie la panacée
    Ommeyades, Ottomans, et puis la Prusse. Sancti et spiritus

    Aujourd’hui c’est permis, rien n’est permis
    Interdiction. Chloé, Lola et Ahmed
    John, Sarah, Paola et Rémi
    Tous. Plus aucun. Horrible it’s afraid

    Allo, halo, ados lancés à l’ère numérique
    Sales offrandes et soif de propagande
    Sans beaucoup d’âme et terriblement médiatique,
    Qu’on s’y rende, où ça ? Le Cham est devenu légende

    Et puis il y a tout le reste, sans l’émotion
    Pas cathodique ni très catholique
    Tous ces milliards sans les millions
    L’absurdité devient rhétorique

    Alors durant la route
    Au volant, je me suis endormi
    Pour moi, plus aucun doute
    C’est bel et bien fini

    Allal, Chalom et Amen
    Sur le trajet, belle Liberté
    Tu fus ma Reine
    Ma si précieuse éternité

    Pour un mort.
    On doute
    La nuit...
    J'écoute : -Tout fuit,

  • Prix Tangente 2015 pour "En cheminant avec Kakeya, voyage au cœur des mathématiques"

    Bertrand Hauchecorne dévoile le prix Tangente 2015 : En cheminant avec Kakeya

    Lire la suite

  • Eloge des mathématiques d'Alain Badiou avec Gilles Haéri

     

    Voilà, c'est fait. Je viens de terminer ce petit ouvrage d'Alain Badiou qui vient de sortir. Bien agréable.

    Alain Badiou a déjà publié deux éloges (que je n'ai pas lus) sur l'amour et le théâtre. Celui-ci est le troisième.

    La philosophie se fonde sur quatre piliers: l'amour, la politique, les sciences et l'art. 

    Lire la suite

  • Apprendre à programmer en Python

     

    Frédéric Laroche vient de signer un excellent nouveau livre, non pas sur les mathématiques mais sur l'informatique. On y apprend à débuter en Python. L'approche se veut très pédagogique et graduelle. Il est particulièrement interessant pour la spécialité ISN de Terminale S.

    A consommer sans modération!

     

     

    Lire la suite

  • "La ruée vers l'intelligence" Livre de Stéphane MARCHAND (FAYARD 2012)

    "La ruée vers l'intelligence"
    Livre de Stéphane MARCHAND, polytechnicien (FAYARD 2012)

    Ce livre brosse un tableau quasi-exhaustif de l'état actuel de la recherche scientifique de pointe, au niveau planétaire.
    Avec une préférence pour les fameux NaBIC, privilégiés au XXI* siécle
    - Nanotechnologies
    - Biotechnologies
    - Infotechnologies
    - Cognitologies (sciences du cerveau)

    Les mathématiques font l'objet de 3 chapitres spécifiques éloquents :
    - La revanche des maths
    - Le fabuleux destin de NGO (médaillé FIELDS)
    - Maths et finances : l'intelligence dévoyée


    Citation:   
    "Aujourd'hui, la grande bataille de l'intelligence est une bataille de matheux.
    L'enjeu est la sécurisation des données et la cybersécurité.
    Pour gagner cette bataille, il faut recruter les meilleurs informaticiens
    mais surtout les meilleurs mathématiciens"   


    Bien d'autres domaines sont traités:
    -  aéronautique : définir le bon dessin d'une aile d'avion et la meilleure façon de l'accrocher au fuselage
        (avec ordinateurs CRAY)
    -  traitement des myopathies, des cancers (décryptage du génôme)
    -  reconnaissance automatique de  la parole (chaînes de Markov)
    - ...

    Les matheux "perdent leur temps" à inventer des instruments "inutiles" lesquels s'avèrent, tôt ou tard, indispensables.
    Ils sont les seuls à pouvoir exprimer des "sauts conceptuels" à défaut de les réaliser.
    Ils font un retour en force ; par exemple, la NSF a décidé  dès 2009, de multiplier par 5 le budget alloué aux maths.

    Quand Marchand parle de NGO, il frôle le lyrisme:
    Citation
    " Quand NGO comprend qu'il tient enfin une démonstration irréfutable du "lemme fondamental"
    (programme Langlands) il sent descendre en lui cette paix ineffable de la pureté mathématique" 
      

    Mais tout n'est pas rose en maths, surtout en matière de finances ; voici un sévère acte d'accusation:

    Citation:   
    " Les maths, par la complexité et les lacunes de leurs formules d'évaluation du risque sont largement responsables de la crise financière qui a secoué le monde (2008)
    Les grands pays matheux, la France au premier rang, font partie des coupables car ils ont offert leur caution scientifique à des règles du jeu pathogènes.
    Les ingénieurs financiers, formés à la française, ont contribué à pousser vers l'abîme la finance américaine, puis par contagion, la finance mondiale "

    Pour équilibrer son propos, Marchand fait bien de citer Mme EL KAROUI ,
    spécialiste des "maths fi" ,  de renommée mondiale :

    Citation:   
    "Les maths sont une simple aide à la décision, comme un ordinateur.
    Observez bien la sociologie des banques, vous verrez que ce ne sont pas les matheux qui décident.
    Nous avions tous averti que le risque lié aux "dérivés de crédit" augmentait de manière non-linéaire
    en fonction de la quantité d'opérations. Mais qui nous a écoutés ?
    Face à la cupidité, ce qui manque le plus, ce ne sont pas les modèles, c'est le pragmatisme et le bon sens"   


    La "ruée vers l'intelligence" est aussi une forme de "ruée vers l'or", pas seulement pour les "matheux fi"

    Marchand conclut :
    Citation:   
    "Les maths peuvent, doivent et vont effectivement changer le monde
    ".   

    Espérons que ce changement sera bénéfique à toute   l'humanité  !

    Edith Kosmanek