Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Remise des prix 2007 " La main à la pâte" à l'Académie des Sciences - Discours du Ministre Xavier Darcos

Mesdames et messieurs les académiciens,
Mesdames et messieurs,
Chers professeurs, chers élèves, chers lauréats,

Depuis le milieu des années 1990, l'opération « La main à la pâte », a permis à de très nombreux des élèves de nos écoles maternelles et élémentaires de mener, sous la conduite de leurs enseignants, des expériences pratiques, de les analyser et d'en tirer des conclusions. Grâce à ce dispositif très populaire imaginé par le prix Nobel de physique Georges Charpak et activement soutenu par l'Académie des sciences, nos enfants peuvent se familiariser avec la démarche d'investigation scientifique mais aussi, et c'est là le plus important, prendre goût aux sciences.

De fait, de nombreuses enquêtes montrent que nos adolescents ne se sentent pas véritablement attiré par les carrières scientifiques. C'est particulièrement vrai pour les jeunes filles et cette situation est tout-à-fait préoccupante pour l'avenir industriel et intellectuel de notre pays.

Il est bien entendu incontestable que le développement des savoirs scientifiques ne procède plus guère de l'expérience sensible mais suppose au contraire un très bon niveau d'abstraction et de formalisation. Pour autant la mathématisation croissante des sciences ne saurait justifier le déclin des vocations scientifiques. Elle ne saurait encore moins constituer une excuse à l'inaction.

En effet, assurer à tous les élèves un accès égal à la science, suppose avant tout de la rendre attractive. Pour commencer et engager nos enfants sur la voie du savoir, il faut donc être concret et permettre à chaque enfant de s'approprier les phénomènes du monde sensible qui l'entoure. L'opération  « La main à la pâte » repose précisément sur cette intuition généreuse que la science doit être accessible à tous afin de faire naître des vocations. Le cahier des charges imaginé par les organisateurs traduit cette ambition et sa clarté explique probablement le succès rencontré par l'opération depuis sa création.

C'est donc avec beaucoup de plaisir que je m'apprête à remettre les prix 2007 de l'opération «  La Main à la pâte ». Deux séries de prix vont être remis : les premiers, créés en 1997 récompensent des classes et des enseignants qui ont mené des activités scientifiques expérimentales selon la démarche préconisée par « La main à la pâte ». Les seconds, créés en 2001, distinguent des mémoires professionnels rédigés par des professeurs des écoles stagiaires et consacrés à l'enseignement des sciences à l'école primaire.

L'ensemble des réalisations et des travaux primés illustrent l'extraordinaire enthousiasme des professeurs des écoles. Ils témoignent également de leur souci constant de faire le meilleur usage de leur liberté pédagogique et d'imaginer des approches innovantes permettant de transmettre à leurs élèves les savoirs fondamentaux nécessaires à la poursuite de la scolarité, à l'affirmation des goûts et à l'émergence des vocations.

Je veux donc adresser mes plus sincères remerciements à toutes celles et ceux qui ont conçus cette magnifique opération et en particulier au professeur Georges Charpak.
Je veux également remercier les jurys de prix et les organisateurs de cette très belle cérémonie. Mais je tiens surtout à adresser mes chaleureuses félicitations à tous les enseignants et élèves dont les travaux ont été distingués. Les activités menées, les expériences réalisées témoignent de la vitalité de nos écoles et je ne peux que m'en réjouir.

Bravo à tous !

Source : Education.gouv

Les commentaires sont fermés.